Richard Sennett: «La gare du Nord est emblématique du fossé entre l’urbanisme et la vie»

Par

L’urbaniste, philosophe et sociologue Richard Sennett s’interroge, dans son dernier livre, sur les relations entre la ville et la vie, afin de comprendre si l’urbanisme doit représenter la société telle qu’elle est, ou tenter de la changer, et si oui comment. Entretien sur la gare du Nord, l’éthique urbaine et le Brexit, avec cet Américain, londonien d’adoption.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dernier ouvrage de l’urbaniste, philosophe et sociologue américain, Richard Sennett, auteur notamment du Travail sans qualités et de Ce que sait la main, n’est pas un traité d’architecture ou un manifeste théorique. Intitulé Bâtir et habiter. Pour une éthique de la ville (Albin Michel), il se fonde sur une multitude d’expériences urbaines pour tenter de comprendre ce que l’homme fait à la ville et ce que la ville peut faire à l’homme.