C'est comment, l'après-communisme ?

Par et

Un quart de siècle d’entretiens, de rencontres, d’histoires humaines : Svetlana Alexievitch, auteure de La Supplication, raconte la Russie d’hier à aujourd’hui dans un livre-fleuve, La Fin de l’homme rouge. Désormais Prix Medicis 2013 de l'essai. Le jeune écrivain Roman Sentchine publie une impitoyable saga sur l’effondrement social et moral d’une famille après la chute du communisme. Entretien et extraits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans sa vie, Svetlana Alexievitch aura passé beaucoup de temps dans les cuisines, ce haut lieu de la conversation russe. Écoutant. Notant. En Russie, Ukraine, Biélorussie, surtout. Elle a ainsi écouté les soldats envoyés en Afghanistan, et ce fut un livre, Les Cercueils de zinc, électrochoc suivi de procès et menaces, qui mit à bas le mythe de la glorieuse armée Rouge s’en allant libérer et réformer les Afghans. Elle a écouté les survivants et les proches de ceux qui étaient morts, ou en train de mourir, après Tchernobyl. Ce fut La Supplication, succès mondial interdit en Biélorussie, qui lui valut des problèmes de santé.