Camille de Toledo et Mathias Énard revivifient Isaac Babel et Vassili Grossman

Par

Les romanciers Mathias Énard et Camille de Toledo évoquent Vassili Grossman et Isaac Babel, deux martyrs juifs soviétiques de la littérature russe. Ils avaient choisi l’humanité face à la déshumanisation. Et ils le payèrent cher. Entretien croisé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux écrivains français majeurs, attirés par les spectres de l’Histoire, Mathias Énard et Camille de Toledo, ont été happés par la force, le tragique et l’ambivalence de deux géants de la littérature soviétique : Vassili Grossman (1905-1964) et Isaac Babel (1894-1940).