mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart mer. 27 juil. 2016 27/7/2016 Dernière édition

Depardieu comédien et martyr

7 janvier 2013 | Par Antoine Perraud

Gérard Depardieu s'avère prophète glouton de son inexorable déchéance. Expédition vidéo...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.


En 1966, pour un film qui n'allait finalement jamais voir le jour dans les salles obscures (Christmas Carol), Agnès Varda tournait un bout d'essai avec un jeune homme inconnu, Gérard Depardieu. Déambulant, à Paris, devant les vitrines de Noël des grands magasins, l'acteur en devenir de 17 ans apostrophait ainsi les passants : « Campagne publicitaire, terre des hommes, hommes de bonne volonté, volonté du peuple, peuple en colère, l'air du temps, temps de cochon, cochons de payants. L'argent, l'argent l'argent... »

Tout était déjà là. Et avec Gérard Depardieu, tout sera là, continuellement : vivre pour l'image et périr par l'image ; s'autoanéantir afin de renaître de ses cendres ; prospecter l'indignité histoire de se faire mieux pardonner ; encenser Poutine (né en 1952) tout en tressaillant à saint Augustin (354-430)...

Il suffit de ramasser les miettes iconiques pour reconstituer une carrière en forme de casse-tête limpide, où le culte du veau d'or finit par engloutir l'engloutisseur. Démonstration vidéo.


Mots-clés