Les «travailleurs du clic», nouveaux prolétaires du numérique

Par

La perspective du grand remplacement du travail humain par les technologies de l’intelligence artificielle n’est-elle qu’un grand bluff destiné à contrer l’organisation des nouveaux prolétaires du numérique ? En explorant les contours du digital labor, le sociologue Antonio Casilli produit une enquête vertigineuse sur le travail au XXIe siècle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des humains qui volent le job des robots, de l’intelligence artificielle vraiment artificielle, un grand bluff technologique qui s’avère un gigantesque tour de passe-passe idéologique, du travail tellement parcellisé qu’on ne sait même plus le voir, des « fermiers du clic », des « tâcherons » du numérique, des « produsagers » ou des prolétaires du clavier…