Le site Internet Archive mis en danger par des poids lourds de l’édition

Par

Sous la pression d’une plainte déposée devant un tribunal new-yorkais par quatre poids lourds de l’édition aux États-Unis, le site Internet Archive a décidé d’avancer de 15 jours la fermeture de sa bibliothèque d’urgence, créée en réponse à l’épidémie de coronavirus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une infraction « massive et délibérée » au droit de reproduction. C’est ce que quatre éditeurs, dont la filiale américaine du groupe Hachette, reprochent au site Internet Archive, connu notamment pour son archivage du web mondial, la Wayback Machine, dans laquelle on peut retrouver des pages web disparues.