Jorge Semprún: «Conversations dans l'Ettersberg»

Par et
Jorge Semprún revient sur un aspect méconnu qui scandalise parfois: sur les pentes de l'Ettersberg, la colline où Gœthe travaillait, le camp nazi de Buchenwald abritait quelques déportés ayant encore la force de converser...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.