Le sommeil sous les coups de boutoir du capitalisme

Par

Le bruant à gorge blanche est-il l’avenir de l’homme ? Cet oiseau capable de voler 7 jours consécutifs sans dormir intéresse l’armée américaine mais aussi un capitalisme prédateur pour lequel le sommeil serait le dernier continent à conquérir, selon Jonathan Crary, qui publie 24/7 – Le capitalisme à l’assaut du sommeil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans La Maison du sommeil, le romancier Jonathan Coe, lui-même enclin au somnambulisme, imagine un inquiétant Dr Dudden qui, persuadé que le sommeil est une maladie, tente de trouver les moyens d’en « guérir » les cobayes peuplant sa clinique d’Ashdown.