Gouvernement numérique: l’Estonie, le bon exemple à ne pas suivre

Par

Depuis 2002, l’Estonie est pionnier en matière de « e-gouvernement ». Ses habitants peuvent, avec leur carte d’identité, faire des achats, payer leurs impôts, aller chez le médecin, voter… Un pays cité en exemple par la France. Mais ce modèle a ses limites. Déployé dans une jeune République de 1,3 million d’habitants, il semble difficilement transposable ici.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La « start-up nation » a son modèle, sa Terre promise, son idéal vers lequel toute la société française devrait tendre. Ce paradis numérique est un petit pays d’à peine 1,3 million d’habitants, situé à environ 2 500 km de la France : l’Estonie.