France Bloch-Sérazin, une femme extraordinaire

Par Claude Grimal (En Attendant Nadeau)

Une plaque dans le XIXe arrondissement parisien lui rend hommage. Le livre d’Alain Quella-Villéger, France Bloch-Sérazin – Une femme en résistance (1913-1943), retrace la biographie de cette extraordinaire jeune femme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une plaque apposée 1, avenue Debidour à Paris, dans le XIXe arrondissement, porte cette inscription : « Dès 1940 dans cet immeuble France Bloch-Sérazin avait installé un laboratoire où elle préparait des explosifs pour la Résistance. Arrêtée le 16 mai 1942, condamnée à mort, transférée en Allemagne, elle fut décapitée le 12 février 1943 à Hambourg. »