Grossman, Mandelstam : qu'est-ce qu'écrire ? (2/2)

Par

Trois géants de la littérature du XXe siècle, trois Russes, trois amoureux, trois juifs, tous trois morts – diversement – à cause de leurs œuvres. Trois biographies bouleversantes et éclairantes : les purges, la terreur, les « dégels » appartiennent au passé. La liberté de création, les victoires des médiocres, le combat contre le conformisme sont de tout temps. Second volet : Vassili Grossman et Ossip Mandelstam.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce petit homme inoffensif, presque inconnu », écrivait en 1983 Nicole Zand dans Le Monde, au moment où paraissait pour la première fois en France le texte miraculé de Vassili Grossman, Vie et Destin. En 1961, le KGB avait pourtant bien travaillé, saisissant chez lui toutes les copies du tapuscrit, et jusqu’au papier carbone…