Le roman «Frère d’âme» renverse la guerre de 14-18 vers l’Afrique

Par Pierre Benetti (En attendant Nadeau)

Au-delà de l’histoire de deux jeunes Sénégalais dans les vastes champs de massacre de la Première Guerre mondiale, le magistral roman de David Diop interroge : qui est homme, si un homme mutile, égorge et blasphème des corps en conscience et par volonté, c’est-à-dire en homme libre ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parmi les innombrables parutions de cette rentrée littéraire, le roman de David Diop marque d’ores et déjà notre présent par sa splendeur et la force de sa proposition. À travers Alfa Ndiaye, soldat sénégalais de la Première Guerre mondiale, Frère d’âme transforme les manières de penser la violence extrême et d’en construire des fictions.