La rentrée littéraire 2018

La sélection de Mediapart et de la rédaction d'En attendant Nadeau parmi les 567 nouveaux romans (dont 381 français) qui sortent dès cet automne 2018. 

La langue de Pierre Guyotat, du côté de tous

Par Tiphaine Samoyault (En attendant Nadeau)
Pierre Guyotat © DR Pierre Guyotat © DR

Quatrième étape du chemin autobiographique de l’œuvre de Pierre Guyotat – après Coma, Formation et Arrière-fond –, Idiotie montre comment toutes les formes de la révolte sont des conduites politiques de l’art. Il s'est vu décerné, le 6 novembre 2018, le prix Médicis.

«Le Lambeau»: ce qui reste

Par
Philippe Lançon. © C. Hélie/ Gallimard Philippe Lançon. © C. Hélie/ Gallimard

Philippe Lançon est l’un des rares survivants de l’attentat contre Charlie Hebdo. Le Lambeau (Gallimard) raconte son histoire, l’histoire d’un homme qui survit par les livres. Il s'est vu décerné, le 5 novembre 2018, le prix Femina.

Le roman «Frère d’âme» renverse la guerre de 14-18 vers l’Afrique

Par Pierre Benetti (En attendant Nadeau)
David Diop. © Hermance Triay David Diop. © Hermance Triay

Au-delà de l’histoire de deux jeunes Sénégalais dans les vastes champs de massacre de la Première Guerre mondiale, le magistral roman de David Diop interroge : qui est homme, si un homme mutile, égorge et blasphème des corps en conscience et par volonté, c’est-à-dire en homme libre ?

Jérôme Ferrari: «La photographie est plus puissante que le cinéma»

 © Mediapart © Mediapart

Prix Goncourt 2012, l’écrivain Jérôme Ferrari a récemment publié le roman À son image, où, au rythme de l’office funèbre d’Antonia disparue dans un accident de voiture en Corse, il propose une réflexion sur la photographie, la représentation de la guerre, la religion et la mort.

Catherine Poulain écrit la liberté des «femmes du feu»

Par

Après Le Grand Marin, qui évoquait ses années de pêche en Alaska, Catherine Poulain revient avec Le Cœur blanc sur son expérience de travailleuse agricole dans le sud de la France. Où l’intensité de ces vies rugueuses est, une fois encore, terriblement sensible.

Sexualités fluides: «Notre désir», de Carolin Emcke

Par
notre-de-sir

Dans ce livre à la forme mouvante, mi-essai, mi-témoignage, la journaliste allemande Carolin Emcke, connue en France pour son essai Contre la haine. Plaidoyer pour l’impur, plaide pour un rapport joyeux et ouvert à nos désirs changeants.

La blessure de Louis Aragon

Par Cécile Dutheil (En attendant Nadeau)
Louis Aragon. Louis Aragon.

Nathalie Piégay est tenace. Chercheuse et auteure d’ouvrages sur Louis Aragon, elle a voulu savoir qui était Marguerite Toucas-Massillon, la mère aimée et fuie de l’écrivain. Elle apparaît dans son œuvre par intermittence, au fil d’allusions que Nathalie Piégay, dans Une femme invisible, tâche de repérer, relier et compléter.

Joseph Andras, Orphée aux enfers de la grotte d’Ouvéa

Par
9782330109318

Avec Kanaky, récit poétique et politique, sensible et incarné, Joseph Andras offre le Tombeau d’Alphonse Dianou (1959-1988), martyr de la grotte d’Ouvéa. Un non-violent poussé à bout par la domination coloniale. Ces flamboyants qu’on abat…

L’aérotrain projette Philippe Vasset dans l’imaginaire

Par Pierre Benetti (En attendant Nadeau)
L'aérotrain, précurseur du TGV, sur sa voie expérimentale construite en 1969. L'aérotrain, précurseur du TGV, sur sa voie expérimentale construite en 1969.

Journaliste spécialisé dans le renseignement économique, Philippe Vasset fait une littérature qui explore les lieux abandonnés ou occultés. Dans Une vie en l’air, il s’intéresse à l’aérotrain, démarré dans les années 1960 et dont le chantier en rase campagne parcourt toujours les plaines de la Beauce.

Horacio Castellanos Moya: «Si on est écrivain, il faut toujours être prêt à en payer le prix»

Par

Moronga, le nouveau roman de l’écrivain salvadorien Horacio Castellanos Moya, est une intrigue criminelle à tiroirs : la violence qui hante et rattrape les personnages de fiction croise une histoire de meurtre bien réelle, et toujours pas résolue.

L'écrivain Christophe Boltanski prend sa mère en filature

Par Cécile Dutheil (En attendant Nadeau)

« J’aurais pu ne jamais savoir que ma mère écrivait », affirme Christophe Boltanski au début du Guetteur. C’est par hasard qu’il l’apprend, comme il comprend qu’il est né par hasard, à l’époque de la guerre d’Algérie.

Faire l’amour et la guerre à la mode de François Bégaudeau

Par

Le nouveau roman de François Bégaudeau peut bien s’appeler En guerre, il raconte qu’il ne sert à rien de lutter – ça ne sert qu’à faire de la littérature. 

Faux-semblants et vraies violences: «Asymétrie», de Lisa Halliday

Par
Lisa Halliday. © Francesca Mantovani/ Editions Galllimard Lisa Halliday. © Francesca Mantovani/ Editions Galllimard

Le premier roman de Lisa Halliday s’inspire de sa liaison avec l’écrivain Philip Roth. Mais ce n’est pas pour cela qu’il faut le lire : il faut le lire parce que c’est un très bon livre qui cache son jeu.

L’étrange guerre de Gertrude Stein et Mrs Reynolds

Par
Gertrude Stein par George Platt Lynes. Gertrude Stein par George Platt Lynes.

Le dernier roman de l’écrivaine américaine Gertrude Stein, Mrs Reynolds, évoque les premières années de la Seconde Guerre mondiale. Il est publié pour la première fois en français.

Comment d’une fille rebelle «faire une mère»

Par Gabrielle Napoli (En attendant Nadeau)
Photo de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) datant de 1952. © Ministère de la justice Photo de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) datant de 1952. © Ministère de la justice

Jean-François Laé retrace dans Une fille en correction – Lettres à son assistante sociale (1952-1965) l’histoire d’une maternité hors mariage dans les années 1950, dans un contexte de pauvreté et d’enfermement. Dans un récit qui suit au plus près les ruptures dans la vie de Micheline Bonnin, le sociologue parle d’existences vulnérables et de résistance face au pouvoir qui s’immisce partout.