Les robots, ces machines qui savent si bien nous mentir

Par
Chez les robots, le mensonge est une seconde nature. Deux laboratoires – l'un aux Etats-Unis, l'autre en Suisse – ferraillent avec des machines délivrant de fausses informations. Mais comme chez les humains, leurs mensonges ne sont pas animés de la même intention. Enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une nouvelle d’Isaac Asimov parue en 1941 dans la revue américaine Astounding Science-Fiction raconte la triste histoire d’un robot obligé de mentir pour ne pas peiner sa maîtresse humaine. La nouvelle d’Asimov, intitulée Liar! – «Menteur!» – est restée célèbre car c’est le premier texte où apparaît le terme «robotique» (robotics).