« La cartographie radicale est un acte social et politique »

Pour sortir du brouillard et de la confusion politiques, des activistes, chercheurs et artistes créent des cartes expérimentales. Elles mettent au jour les dominations systémiques et les relations sensibles au monde. Un livre illustré, Cartographie radicale, leur rend hommage, écrit par Nepthys Zwer et Philippe Rekacewicz. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Carte des personnes mortes aux portes de l’Europe, plan féministe du métro de New York, cartographie intime de la Shoah, visualisation de l’accaparement de l’espace public par le capitalisme : il existe des manières radicales de produire de la cartographie. Une façon visuelle et informative de rendre visible les structures de domination et, de ce fait, de créer des outils de résistance et de protection des vies vulnérables.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal