Pauline Klein invente «Alice Kahn», son premier roman

Premier premier roman de ce panorama de la rentrée littéraire 2010. Alice Kahn est née dans l'imagination de Pauline Klein comme une artiste fictive animée par l'idée de laisser des traces. Elle donne son nom au titre d'un petit livre inoubliable. Entretien vidéo et extrait.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Ouvrir un premier roman fait partie des plus grands plaisirs d'une rentrée littéraire, un plaisir le plus souvent bref – quelques lignes suffisant à ruiner l'immense espoir qu'à chaque fois pourtant on place dans un auteur inconnu. Quand ce roman propose «à l'aide» en guise de dédicace, l'espoir est redoublé. Surtout lorsqu'il paraît sous l'une des magnifiques couvertures dont les éditions Allia ont le secret. Depuis plus d'une dizaine d'années maintenant, Allia est en effet devenu l'un des principaux pourvoyeurs de bons, voire d'excellents premiers «romans» – Grégoire Bouillier, Eric Chauvier, Hélène Frappat, Hadrien Laroche... Liste non exhaustive à laquelle il conviendra d'ajouter dorénavant Pauline Klein qui fait paraître Alice Kahn en cette rentrée, un premier roman à propos duquel elle ne cache pas le rôle décisif de son éditeur Gérard Berréby qui a su, un an durant, lui faire reprendre les bribes de textes qu'elle lui avait envoyées par la poste.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

À l’air libre
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre
Justice — Analyse
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Budget
Logement social : Macron au pied du mur
Après cinq ans de purge, les bailleurs sociaux espèrent un changement de cap pour ce nouveau quinquennat, alors que deux millions de personnes sont en attente d’un logement social. Les éléments budgétaires présentés lundi n’ont guère rassuré.
par Lucie Delaporte
Budget — Analyse
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot