mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart mer. 28 sept. 2016 28/9/2016 Dernière édition

France-URSS. Ah, que l'intelligentsia était jolie!

26 décembre 2012 | Par Dominique Conil

Faut-il aller voir l’exposition Intelligentsia au musée des Beaux-Arts, inaugurée en grande pompe par Dmitri Medvedev et Jean-Marc Ayrault ? Que oui, pour peu que l’on s’intéresse à la vie des idées, des gens, à la Russie. Pourtant, entre manques et profusion de documents souvent visibles pour la première fois, il arrive qu’on perde de vue son sujet essentiel, l’intelligentsia. Le livre-catalogue s'avère alors indispensable...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La scène se passe au Kremlin, le 28 juin 1935. Sept mois auparavant, Kirov, rival potentiel de Staline, a été assassiné à Leningrad. Trois jours plus tôt, se tenait encore, à la Mutualité de Paris, le Congrès international des écrivains pour la culture (et contre le fascisme grandissant en Europe), réunissant, pour n’en citer que quelques-uns, André Gide, Aldous Huxley, André Malraux, Bertolt Brecht, Heinrich Mann, Louis Aragon, Tristan Tzara, Robert Musil, Alexis Tolstoï, Ilya Erhenbourg, André Breton qui gifla ce dernier, Boris Pasternak et Isaac Babel, autorisés de justesse à sortir d’URSS.