Pourquoi le XXe siècle a-t-il pris le sexe au sérieux ?

Par Mathieu Messager (En attendant Nadeau)

Dans « Le Sexe des Modernes », Éric Marty démêle les racines intellectuelles à l’origine de l’expansion du concept de « genre » dans l’univers culturel de la fin du XXe siècle. À cheval entre l’Europe et les États-Unis, cette enquête constitue la première cartographie des territoires théoriques sur lesquels a germé une pensée du sexe qui brouille l’ordre classique des représentations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’histoire des idées est, avant tout, une histoire de signifiants. Soudain, sans crier gare, apparaît un nouveau terme, un signe qui impose sa marque et qui acquiert tout à coup une valeur d’évidence. On le rallie, on le conteste, on le discute : il devient un repère dans le temps puisqu’il modifie en profondeur notre manière de penser.