Culture et médias, le vertige numérique

Par et Olivier Alexandre

Transmédia, cross-média, multimédia… Derrière ces néologismes se jouent les bouleversements numériques et économiques des industries culturelles et médiatiques. Alors que ces enjeux sont singulièrement absents de la campagne présidentielle, entretien avec Boris Razon, directeur éditorial de Slate, et ancien directeur éditorial des nouvelles écritures de France Télévisions et de France 4.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

« Contrechamp », le rendez-vous vidéo et long format de Mediapart consacré aux conditions de production et aux processus de création de ce qui nous est donné à voir, lire ou entendre, se centre cette saison sur le numérique, en compagnie du sociologue de la culture Olivier Alexandre.

L’analyse des évolutions matérielles des industries et politiques culturelles est en effet nécessaire dans une période de bouleversements technologiques et économiques, à l’orée d’une campagne d’où la culture est singulièrement absente, bien que l’on estime que la production de biens et services culturels en France dégage un chiffre d’affaires de 130 milliards d’euros et concerne 670 000 emplois.

Que recouvrent les termes de « nouvelles écritures » ou de « nouveaux contenus » ? Le transmédia est-il autre chose qu’un CD-Rom rénové ? Qu’est-ce qui se passe et se joue dans les laboratoires multimédias de Google, du New York Times, de France Télévisions ou d’Orange ? Quelles sont les rencontres et les contradictions entre des logiques technologiques et médiatiques, entre des ingénieurs et des journalistes ? Comment écrire, filmer, créer au temps d’Internet ? Existe-t-il un modèle économique pour ces « nouveaux contenus » vite périmés ?

Autant de questions abordées en compagnie de Boris Razon, actuel directeur de Slate, ancien directeur du monde.fr, passé par la direction éditoriale des nouvelles écritures de France Télévisions et celle de France 4.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale