Nedim Gürsel: «En quoi les démocrates devraient-ils choisir entre deux imams?»

Par

L'écrivain turc Nedim Gürsel, exilé à Paris depuis le coup d'État de 1971, revient sur le putsch manqué du 15 juillet et sur les conséquences démocratiquement désastreuses qui s'ensuivent sous nos yeux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nedim Gürsel est un romancier turc poursuivi par le thème du coup d’État militaire. Son premier récit, publié en 1980, Un long été à Istanbul, évoque les crimes et les châtiments s’abattant après le putsch de 1971 : « J'ai voulu décrire non seulement cette répression, mais également la proximité de la mort pour ma génération. Une génération qui voulait changer le monde, qui était révoltée, qui avait des idéaux. »