Florence Olivier: l’œuvre de Bolaño, «des fragments organiques enchevêtrés»

Par

À l’occasion de la publication du premier tome de l’intégrale en français du grand écrivain chilien, entretien avec l’universitaire Florence Olivier, autour d’un Bolaño poète avant tout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les éditions de l’Olivier publient ces jours-ci le premier tome des œuvres de l’écrivain chilien Roberto Bolaño (1953-2003), exilé au Mexique à partir de 1968, avant son installation en Espagne, en Catalogne, à partir de 1977. C’est un événement, pour (re)découvrir l’auteur des Détectives sauvages, dont les textes en français étaient jusqu’à présent publiés chez Christian Bourgois.