Eric Zemmour en néo-Drumont vomissant la France musulmane

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les ravages d’André Castelot sont palpables. Éric Zemmour le dévorait dès 11 ans. Résultat : il est devenu telle une grenouille dans son bocal, grimpant sans relâche sur l’échelle du temps, ainsi qu’il s’en explique dans Destin français (Albin Michel) : « Écrire l’Histoire de la France, c’est pour moi monter et descendre inlassablement le même escalier : comment l’Église a fait un roi ; comment le roi a fait la nation ; comment la nation a fait la République ; comment la grande nation est devenue puissance moyenne ; comment la puissance moyenne est en danger de mort. »