Internet : le Brésil à l'assaut de l'hégémonie américaine

Par

Lors de son discours devant l'assemblée générale des Nations unies, la présidente Dilma Rousseff a prononcé un véritable réquisitoire contre le système d'espionnage révélé par Edward Snowden. Le pays a lancé une série de réformes visant à assurer sa souveraineté numérique. Mais ces ambitions ne sont pas sans risques pour le réseau mondial.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir déclenché l’ouverture de débats et d’enquêtes un peu partout dans le monde, et notamment au sein de l’Union européenne, le scandale du système d’espionnage américain Prism a fait son entrée, mardi 24 septembre, aux Nations unies. Et par la grande porte.