«Moi, Mary MacLane, membre du genre féminin et âgée de dix-neuf ans»

Par

Que le diable m’emporte, publié par une très jeune femme en 1902, offre une expérience vertigineuse. D'une modernité hallucinante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vous êtes une femme, vous avez 19 ans, vous habitez Butte, Montana, en 1901. Votre passé ? L'ennui d'une vie de jeune fille blanche dans la petite bourgeoisie d'une petite ville. Votre avenir ? Femme au foyer, épouse soumise et mère dévouée. Pour s'échapper, une seule issue : la rage, le scandale et la renommée. « J'ai très envie de cultiver mon élément mauvais. Comparé au Néant, le Mal est beau. Alors j'attends aussi que quelqu'un surgisse de la colline et m'offre autre chose que le Bonheur. Mais quel que soit l'objet de mon attente, personne ne vient. »