Octave Mirbeau, l’écrivain qui démentait comme un arracheur de masques

Par

Retour sur un prodigieux pamphlétaire, romancier, dramaturge et journaliste, mort voilà cent ans. Octave Mirbeau n’a jamais paru aussi actuel, avec son art d’enfoncer les portes fermées ou de rabattre le caquet des valeurs bourgeoises…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Du stade Vélodrome de Marseille, pendant un match de football, souvent s’élève une clameur en forme d’impératif du verbe aimer : « OM ! OM ! OM ! » Ces mêmes initiales électrisantes résonnent, plus assourdies et avec une autre signification, parmi les admirateurs d’un immense écrivain français mort en 1917 – le centenaire de son trépas n’est guère célébré par la République, qui semble garder un chien de sa chienne à cet insoumis intégral : Octave Mirbeau !