Marie-José Mondzain: «Nous sommes en pleine confiscation prédatrice du langage»

La philosophe Marie-José Mondzain, à partir du rapt par Emmanuel Macron du mot « saxifrage », analyse comment le libéralisme économique siphonne le vocabulaire et anesthésie l'action politique en délégitimant la « radicalité ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les mots ne veulent plus rien dire, à force de vouloir tout dire pour avoir été mis à toutes les sauces. Mediapart a récemment disséqué quelques exemples criants : comment les sarkozystes prétendent, avec une impudence d'acier, que leur porte-drapeau mouillé dans bien des affaires est innocent puisque soupçonné par la justice (lire ici) ; comment les hypocrisies sémantiques minent l’information économique (lire ici) ; ou encore et surtout comment, à rebours du narcissisme consumériste libéral, le mot d’ordre #OnVautMieuxQueCa  reprend le pouvoir sur la langue (lire ici).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal