Les mots ne veulent plus rien dire, à force de vouloir tout dire pour avoir été mis à toutes les sauces. Mediapart a récemment disséqué quelques exemples criants : comment les sarkozystes prétendent, avec une impudence d'acier, que leur porte-drapeau mouillé dans bien des affaires est innocent puisque soupçonné par la justice (lire ici) ; comment les hypocrisies sémantiques minent l’information économique (lire ici) ; ou encore et surtout comment, à rebours du narcissisme consumériste libéral, le mot d’ordre #OnVautMieuxQueCa  reprend le pouvoir sur la langue (lire ici).