Comment décoloniser l’écologie?

Par

Il ne peut y avoir d’écologie sans destruction de la domination coloniale, plaide le philosophe Malcom Ferdinand. L’anthropologue Eduardo Viveiros de Castro ouvre la voie d’un « devenir-Indien » de la politique. Nouvel épisode de « Points de rupture », émission sur les livres de l’écologie, en partenariat avec la revue Terrestres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi 26 novembre, la commission d’enquête parlementaire sur l’utilisation aux Antilles du chlordécone, un pesticide dangereux longtemps utilisé dans la culture de la banane, a présenté les conclusions de son travail. Pour la députée de Guadeloupe, Justine Benin, rapporteure de la commission : « L’État est le premier responsable », et « ces responsabilités sont partagées avec les acteurs économiques » de l’époque, a-t-elle déclaré à l’AFP.