Leçons d'un hymen princier

Par
Le mariage du prince William à Londres, par-delà la pompe et le ridicule, offre à la France un miroir politique aussi grossissant que vertueux: une monarchie constitutionnelle truste le symbolique en s'effaçant devant le politique; les deux sont accaparés par la Ve République...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

William perd ses cheveux. Son mariage aura été l'occasion de vérifier son alopécie galopante. Un style en naîtra peut-être, qui poussera le monde à proclamer son exaltation pour la calvitie, «bald is beautiful», sur le modèle du slogan des Noirs américains de naguère: «Black is beautiful.»