Tire ta langue Entretien

La langue qui «ne débande jamais» d’Abdellah Taïa

Le romancier marocain d'expression française Abdellah Taïa, 43 ans, questionne les ruptures et les transgressions auxquelles il s’est mesuré, ou le spectre du colonialisme qui se niche dans les amours comme dans les mots. Entretien clair, net, entier…

Rachida El Azzouzi et Antoine Perraud

31 janvier 2017 à 09h27

C’était à Salé, faubourg de Rabat, dans les jardins de Hassan II. Non, Abdellah Taïa, né en 1973 au Maroc, n'a pas besoin du paravent de Flaubert ni d'un pastiche de Salaambô, tant il joue franc-jeu. Il assume son homosexualité avec une évidence naturelle et courageuse, qui l'a érigé en cible hérétique de choix ou en symbole d'avancées en cours, c'est selon. 

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Tire ta langue

Tire ta langue
par Antoine Perraud et Faïza Zerouala
Tire ta langue
par Antoine Perraud et Faïza Zerouala
Tire ta langue
par Antoine Perraud et Faïza Zerouala
Tire ta langue
par Antoine Perraud et Faïza Zerouala

À la Une de Mediapart

Justice — Reportage
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Santé
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Droite
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Extrême droite — Analyse
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin