L’armée française à l’assaut de nos imaginaires

Par David Servenay

Le Bureau des légendes, dont la cinquième saison a été diffusée au printemps sur Canal +, est la tête de pont d’une vaste stratégie de soft power mise en place par les militaires français. Une enquête du numéro 16 de la Revue du Crieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’initiative a de quoi surprendre. Pourtant, les six services de renseignement français ont décidé de sponsoriser l’exposition « Espions » coproduite par la Cité des sciences et de l’industrie et la société TOP (The Oligarchs Production, appartenant au réalisateur Éric Rochant et au producteur Alex Berger), celle qui produit Le Bureau des légendes, la série à succès diffusée par Canal +. Pourquoi l’ensemble de la communauté française du renseignement est-elle ainsi sortie de l’ombre par le biais d’un show à la Disney en modèle réduit?