Au bout de la nuit

La réinstallation d’un couvre-feu en France nous a obligés collectivement à nous reposer la question des liens que nous entretenions avec la nuit : son monde, son obscurité, sa durée, ses usages, ses formes… Dans une époque où la nuit semblait s’effacer sous les coups de boutoir d’un capitalisme fonctionnant 24h/24 et de pratiques énergétiques qui ne laissaient plus s’installer l’obscurité, l’interdiction de la pratiquer a refait surgir des manques, des besoins, ou des rêves.

Des grands soirs aux petits matins : la politique de la nuit

Par
La nuit, propice aux dissidents. © Photo Iselyne Perez-Kovacs / APJ / Hans Lucas via AFP La nuit, propice aux dissidents. © Photo Iselyne Perez-Kovacs / APJ / Hans Lucas via AFP

À l’issue d’une année qui a vu la réactivation de la pratique médiévale du couvre-feu, et mis nombre de nos activités nocturnes en veille, comment habitons-nous politiquement la nuit ? Entretien avec le philosophe Michaël Fœssel, premier volet de notre série de débats consacrés à la nuit, depuis le festival d'Avignon . 

Le sommeil en miettes

Par
Où en est notre sommeil ? © Photo Lilian Cazabet / Hans Lucas via AFP Où en est notre sommeil ? © Photo Lilian Cazabet / Hans Lucas via AFP

À l’issue d’une année qui a vu nos nuits perturbées ou apaisées par le couvre-feu et les confinements, où en est notre sommeil ? Entretien avec la neurologue Isabelle Arnulf, cheffe du service des pathologies du sommeil de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

La fin de l’obscurité

Par

À l’issue d’une année qui a mis nombre de nos activités nocturnes en veille, comment sauver la nuit quand celle-ci semble s’anéantir sous les coups de projecteur des lumières artificielles ? Entretien avec le sociologue Samuel Challéat.