Au détour des livres

Retrouvez notre série rassemblant des chroniques sur des livres – fiction, essais, poésie, etc. – qui ont inspiré l’équipe de Mediapart en 2018.

Une famille d’origine algérienne entre dans l’histoire de France

Par
 © Pierre Boulat / Cosmos © Pierre Boulat / Cosmos

Les Belhoumi incarnent à merveille les familles algériennes venues en France dans les années 1970. Le sociologue Stéphane Beaud a écouté cinq ans durant, entre 2012 et 2017, la fratrie et les parents lui raconter leur vie de ces trente dernières années. Le récit foisonnant et entraînant grave dans la banalité leur destin dans l’histoire française. 

Découvrir la voix de Mario Rigoni Stern, survivant des carnages du XXe siècle

Mario Rigoni Stern. © DR Mario Rigoni Stern. © DR

Un recueil d’entretiens, Le Courage de dire non, donne à entendre la voix singulière de l’écrivain italien Mario Rigoni Stern, survivant des camps de travail nazis, chantre de la montagne et de ses habitants. « Je suis resté pour raconter ce dont j’ai hérité, ce que j’ai écouté et ce que j’ai vu, ce que je vois et ce que j’éprouve », expliquait-il.

«Je veux ce gâteau!», un livre pour succomber à la tentation

Par Laura Seigneur
jeveuxcegateaux6

Comment apprendre aux enfants à désobéir ? Je veux ce gâteau !, publié en mars 2018 par Little Urban, apporte une réponse pleine d’humour à cette grave question. Un album aux illustrations éclatantes, qui rappelle que les cas de conscience surviennent dès l’enfance.

«Double Fond», ou la liberté célébrée contre les vols de la mort

Par

Avec son dernier roman, Elsa Osorio embarque le lecteur dans une enquête haletante, qui ravive la mémoire tragique de la dictature militaire en Argentine.

«Morts par la France», récit du massacre de Thiaroye en bande dessinée

Par
 © Les Arènes © Les Arènes

Dans la bande dessinée Morts par la France, Pat Perna et Nicolas Otero, tandem journaliste-dessinateur, retracent l’enquête de l’historienne Armelle Mabon sur le massacre de Thiaroye, au cours duquel des centaines de tirailleurs africains ont été fusillés par l’armée française le 1er décembre 1944. Indispensable.

Ne plus avoir peur des ruines du monde ancien

Par

Un livre gorgé de rage et d’amour nous invite à un exercice de fiction spéculative : les révolutions de 2011 ont réussi et ont semé la révolte au-delà de leurs frontières. La France a basculé dans l’insurrection et renversé le pouvoir en place. Dix ans après, où en sommes-nous ? Bâtir aussi raconte un futur possible de nous-mêmes.

Au «Presbytère», les filets serrés de l’angoisse

Par
Ariane Monnier. © Francesca Mantovani Ariane Monnier. © Francesca Mantovani

À la rentrée littéraire 2017 paraissait Le Presbytère, un premier roman très singulier, construit à partir d’audiences de procès ayant trait à des abus sexuels commis dans les années 1970. Mais au-delà des faits et de leurs enjeux sociologiques, son auteure Ariane Monnier saisit par la puissance de son écriture, tout en retenue et en délicatesse. Article, entretien, extraits.

Le psychanalyste Ali Magoudi passe au crible nos peurs

Par
9782707197962

Chacun cherche ses affres. Les expose. Les justifie. Ali Magoudi creuse l’affaire jusqu’à l’os – en l’occurrence la pomme d’Adam – dans un essai aussi stimulant qu’essentiel : N’ayons plus peur ! Enquête sur une épidémie contemporaine (et les moyens d’y remédier). N’ayant plus à sacrifier aux rituels religieux, nous serions rattrapés par l’angoisse de la liberté…

Le Nouveau Monde antilyrique de Charles Reznikoff

Par
Couverture du volume I de « Testimony » (édition Black Sparrow Press de 1978). Couverture du volume I de « Testimony » (édition Black Sparrow Press de 1978).

Connue surtout pour ses grands poèmes testimoniaux (Témoignage, Holocauste…), l’œuvre de Charles Reznikoff (1894-1976) a pu passer pour une anomalie, son dessein antilyrique échappant pour une grande part à l’histoire de la poésie. L’édition récente de deux de ses livres de poèmes majeurs (inédits en français) donne la mesure de ce vœu de pauvreté volontaire qui est au cœur de la démarche du poète américain.