Les cent ans du PCF

Il y a un siècle au congrès de Tours, naissait le Parti communiste français. L’épisode témoigne d’un schisme qui traverse le mouvement ouvrier dans toute l’Europe de cette époque. Notre série revient sur cette histoire, en examinant ce qu’il en reste aujourd’hui, dans le monde politique, associatif et syndical. 

Il y a 100 ans à Tours, la scission du socialisme français

Par
La tribune du congrès de Tours (1920). La tribune du congrès de Tours (1920).

En décembre 1920, le congrès de Tours a acté la scission du parti socialiste français, dont la majorité rejoint alors la Troisième Internationale. L’unité s’est brisée sur l’expérience de la guerre et le rapport à la révolution bolchévique en Russie. Premier volet de notre série sur le PCF.

Quand le destin du communisme européen n’était pas encore scellé

Par et
ob-9cbcd1-conference-de-zimmerwald02

De 1915 à 1925, les partis communistes étaient porteurs de visions différentes du nouvel internationalisme à bâtir. Ce pluralisme, peu à peu anéanti par la mise au pas soviétique, a ainsi abrité une série de possibles non advenus, ou tués dans l’œuf.

Le congrès de Livourne, miroir renversé de Tours

Par
Le théâtre Goldoni à Livourne, abritant le congrès du PSI © Domaine public Le théâtre Goldoni à Livourne, abritant le congrès du PSI © Domaine public

Un mois après leurs camarades français, les socialistes italiens se retrouvent à Livourne. Leur congrès débouche également sur une scission. Mais les débats sont assez éloignés de ceux de Tours. 

Cachin, Fried, Thorez. Au service du grand Staline

Par
Joseph Staline dans les années 1920. © (dr) Joseph Staline dans les années 1920. © (dr)

Ils ont été les bâtisseurs du Parti communiste. Quand tant d’autres ont été éliminés ou ont claqué la porte, Marcel Cachin, Eugen Fried et Maurice Thorez sont restés au sommet jusqu’à leur mort. Le prix ? Tout accepter : les ignominies staliniennes et les volte-face de Moscou.

Le PCF et l’eurocommunisme: l’ultime rendez-vous manqué?

Par
Enrico Berlinguer et Georges Marchais, le 3 juin 1976. © STF / AFP Enrico Berlinguer et Georges Marchais, le 3 juin 1976. © STF / AFP

Au mitan des années 1970, le PCF participe d’un bref « moment » eurocommuniste. Une perspective nouvelle, détachée de Moscou et ancrée dans la démocratie. Mais qui s’interrompt brutalement, laissant place à un raidissement identitaire fatal au parti.

Face au risque d’«effacement», le PCF de 2020 cherche encore sa boussole

Par
À l'entrée de l'exposition « Un siècle de luttes du PCF sur les murs de France ». © DR À l'entrée de l'exposition « Un siècle de luttes du PCF sur les murs de France ». © DR

Après deux présidentielles sans candidat « maison », Fabien Roussel veut que son parti défende ses propres couleurs en 2022. Mais le PCF a perdu de ses forces et de ses singularités, tandis que l’aspiration à une alternative au capitalisme est revendiquée par d’autres à gauche.

«Depuis les années 1990, la CGT traverse mieux la tourmente que le PCF»

Par
capture-d-e-cran-2020-12-18-a-18-59-07

L’historien Michel Pigenet revient sur la lente désaffiliation de la CGT vis-à-vis du PCF, entamée dès la fin des années 1970. Il détaille aussi comment, cinquante ans plus tôt, les communistes français avaient mis la main sur le syndicat né avant eux.

Dans les mouvements d’éducation populaire, un héritage communiste qui s’étiole

Par
 © Archives AFP © Archives AFP

Sous l’impulsion du Front populaire, et après la Libération de 1945, plusieurs grands mouvements d’éducation populaire ont vu le jour. Une histoire intimement liée à celle du Parti communiste qui, avec son affaiblissement, a vu sa présence s’étioler dans ces organisations.

«Intervenir en communiste est plus actuel que jamais»

Par et
 © Mediapart © Mediapart

Entretien avec Isabelle Garo, sur le sens que peut encore avoir l’idée communiste au XXIe siècle. Si l’aspiration à une société alternative existe, les voies pour y parvenir semblent bouchées. Selon la philosophe, le communisme désigne surtout un processus de « réappropriation » par l’humanité de ses propres productions intellectuelles et matérielles. Dernier volet de notre série sur les cent ans du Parti communiste français.