«Depuis les années 1990, la CGT traverse mieux la tourmente que le PCF»

Par

L’historien Michel Pigenet revient sur la lente désaffiliation de la CGT vis-à-vis du PCF, entamée dès la fin des années 1970. Il détaille aussi comment, cinquante ans plus tôt, les communistes français avaient mis la main sur le syndicat né avant eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il fut un temps, entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et la fin des années 1970, où le Parti communiste français (PCF) considérait la CGT comme son bras syndical naturel, voire comme l’organisation de masse qu’il pouvait contrôler. Les dirigeants de la confédération syndicale étaient aussi membres de la direction du parti, leurs buts et leurs visions du monde étaient alignés.