Les métamorphoses de Bella Ciao

Des parodies de Bella Ciao résonnent partout dans les manifestations et sur les ronds-points depuis le début du mouvement des gilets jaunes en novembre. D’où vient l’air italien aujourd’hui le plus connu au monde et que raconte-t-il ? Rien de moins que trois quarts de siècle de rapport de l’Italie au fascisme. Notre série de quatre articles publiés à l’été 2018.

Bella Ciao, de la Résistance à la République

Par
La signature de l'armistice de Cassibile. La signature de l'armistice de Cassibile.

Plongée dans la longue histoire de l'air italien le plus connu au monde, à l'heure où l'extrême droite est de retour au pouvoir à Rome. Où l'on apprend que les fameux partigiani n'ont jamais chanté Bella Ciao.

Bella Ciao. A la difficile recherche du peuple italien

Par

Deuxième épisode de notre plongée dans la longue histoire de l'air italien le plus connu au monde, à l'heure où l'extrême droite est de retour au pouvoir à Rome. Où l'on découvre que l'on se persuada dans les années 1960 que Bella Ciao était chanté par les paysannes des rizières de la plaine du Pô.

Bella Ciao, la mondialisation commerciale d'un antifascisme

Statue à la mémoire des partisans sur une place de Parme. © Hélène Staes Statue à la mémoire des partisans sur une place de Parme. © Hélène Staes

Troisième épisode de notre plongée dans la longue histoire de l'air italien le plus connu au monde, à l'heure où l'extrême droite est de retour au pouvoir à Rome. Où l'on découvre que le thème de Bella Ciao remonte à la Renaissance, et que cette longévité semble gage de postérité en de multiples avatars.

«“Bella Ciao” reste le seul symbole de l’antifascisme connu de tous les Italiens»

En conclusion de notre série sur la chanson Bella Ciao, Mediapart s’est entretenu avec Santo Peli, professeur à l’université de Padoue et spécialiste de l’histoire de la Résistance italienne, notamment sur l’héritage embarrassant de la période fasciste (1922-1945) aujourd’hui.