Série. Antisémitisme: les gauches suspectées

Certaines gauches sont régulièrement accusées de complaisance envers l'antisémitisme. Procès infamant d'adversaires politiques droitisés ou constat que ces gauches délaissent la critique contre l'hostilité contemporaine contre les juifs? Retour sur un débat qui déchire la gauche. Notre série

Gauches et antisémitisme: la genèse d’une gêne

Par
 © Mediapart © Mediapart

Certaines gauches en France sont régulièrement accusées de complaisance envers l’antisémitisme. Insulte infamante venant d’adversaires politiques et d’institutions juives droitisées, ou constat que ces gauches sont parfois mal équipées, voire peu motivées pour prendre en charge l’hostilité contemporaine envers les juifs ?

Les gauches sont-elles aveugles à un «antisémitisme musulman»?

Par

Pour Antoine Gallimard, « l’antisémitisme n’est plus du côté des chrétiens mais des musulmans ». Sur quoi se fonde cette vulgate de plus en plus répandue ? Et les gauches ont-elles perdu leur radar sur le sujet en raison d’œillères sociologiques ou idéologiques ?

Antisémitisme, antisionisme: comment, à gauche, sortir du piège

Par

En affirmant que l’antisionisme était « la forme réinventée de l’antisémitisme », Emmanuel Macron a endossé, de manière inédite, la rhétorique du Crif et de Netanyahou. A-t-il aussi mis le doigt sur un angle mort de certaines gauches propalestiniennes ? La polémique est ancienne, mais s’est violemment et récemment reconfigurée.