Antisémitisme, antisionisme: comment, à gauche, sortir du piège

Par

En affirmant que l’antisionisme était « la forme réinventée de l’antisémitisme », Emmanuel Macron a endossé, de manière inédite, la rhétorique du Crif et de Netanyahou. A-t-il aussi mis le doigt sur un angle mort de certaines gauches propalestiniennes ? La polémique est ancienne, mais s’est violemment et récemment reconfigurée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 16 juillet dernier, le président de la République a invité, pour le 75e anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv’ durant laquelle la police française arrêta plus de 13 000 juifs ensuite déportés vers les camps de la mort, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. À la fin de son discours, il concède à son hôte cette phrase : « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. »