Dans l'Amazonie malmenée

Le barrage de Belo Monte, troisième barrage du monde par sa dimension, devait apporter richesse et prospérité. Avec sa construction, les populations locales voient leur environnement et leur mode de vie détruits. La criminalité et les problèmes sociaux augmentent, tandis que les ressources minières, désormais accessibles, attisent les convoitises des grands groupes. Notre reportage dans la région du Para brésilien. 

Amazonie: les eaux mortes du barrage de Belo Monte

Par
Des arbres morts dans le lac du barrage de Belo Monte. © J.-M. A. Des arbres morts dans le lac du barrage de Belo Monte. © J.-M. A.

Autour du troisième plus grand barrage du monde, dont les deux usines hydroélectriques devraient fonctionner à plein d’ici 2020, les populations locales paient le bouleversement de leur environnement et de leur mode de vie.

Amazonie: après le barrage, la lente décomposition d’Altamira

Par
Fabio Nunes Magalhães, membre du Mouvement des atteints des barrages, devant la jauge qui sert à mesurer la hauteur de l'eau. © J.-M. A. Fabio Nunes Magalhães, membre du Mouvement des atteints des barrages, devant la jauge qui sert à mesurer la hauteur de l'eau. © J.-M. A.

Criminalité record, transformation urbaine chaotique, insuffisance des services publics… Malgré le boom économique lié à la construction du barrage, les problèmes sociaux s’accumulent.

A Belo Sun, c’est l’or qui divise

Par
Les chercheurs d’or Piaui et Wanderley, devant la maison de Piaui. © J.-M. A. Les chercheurs d’or Piaui et Wanderley, devant la maison de Piaui. © J.-M. A.

Au cœur de l’Amazonie, juste à côté du barrage de Belo Monte, troisième édifice mondial du genre, se profile une énorme mine d’or, aux mains d’une société canadienne. Pour l’instant, les opposants ont réussi à interrompre le projet.