A Belo Sun, c’est l’or qui divise

Par

Au cœur de l’Amazonie, juste à côté du barrage de Belo Monte, troisième édifice mondial du genre, se profile une énorme mine d’or, aux mains d’une société canadienne. Pour l’instant, les opposants ont réussi à interrompre le projet. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le village de Vila da Ressaca semble endormi. La petite animation qui suit l’arrivée de l’unique barque quotidienne et de sa dizaine de passagers venus d’Altamira s’évapore rapidement. Situées en aval du barrage de Belo Monte, à une trentaine de minutes en barque, ses maisons en planches de bois se dressent en bord du fleuve avant de s’éparpiller sur les petites collines alentour. Les premiers habitants s’y sont installés en 1942. Depuis, le village empiète sur les anciennes prospections. La végétation a repris ses droits en bord de route mais çà et là, des excavations apparaissent encore.