Ehpad privés : à travers toute l’Europe, des machines à cash

Alors que 3,5 millions d’Européens vivent aujourd’hui en maisons de retraite, la pandémie a braqué les projecteurs sur un secteur privé lucratif qui cherche à réduire les coûts et maximiser les profits. Non sans dommages. Du Royaume-Uni à la Grèce, Mediapart plonge dans ce business en plein essor, en partenariat avec le collectif de journalistes Investigate Europe. Une série en quatre épisodes.

Ehpad : la privatisation qui valait des milliards

Par Leila Minano (Investigate Europe)
Les plus gros opérateurs d'Ehpad privés en Europe. Les plus gros opérateurs d'Ehpad privés en Europe.

Sur tout le continent, des multinationales cotées en bourse et fonds d’investissement rachètent des maisons de retraite pour les changer en machines à cash. Réduction des coûts et profits sont l’alpha et l’oméga de ce business financé en grande partie par les États et sur lequel la pandémie jette une lumière crue. Premier épisode de notre série en Europe.

En Grèce, des Ehpad mouroirs prospèrent en toute illégalité

Par Stavros Malichudis et Leila Minano (Investigate Europe et Reporters United)
La maison de retraite Aghia Skepi ("Saint Toit protecteur") en Crète. © Capture du site agiaskepi.gr La maison de retraite Aghia Skepi ("Saint Toit protecteur") en Crète. © Capture du site agiaskepi.gr

Un cinquième des maisons de retraites privées fonctionnent sans autorisation en Grèce. L’absence d’un véritable système de contrôle, à laquelle s’ajoutent les restrictions dues au Covid, a transformé certaines d’entre elles en mouroirs à ciel ouvert. Deuxième épisode de notre série.

La Norvège remunicipalise ses maisons de retraite

Par Anne Jo Lexander et Ingeborg Eliassen (Investigate Europe)
Ann Désirée Brekke, soignante et déléguée syndicale à l’Ehpad d’Austevoll (Norvège). © IE Ann Désirée Brekke, soignante et déléguée syndicale à l’Ehpad d’Austevoll (Norvège). © IE

Il y a quelques années, à Oslo, une maison de retraite sur trois était gérée par un groupe privé. Aujourd’hui, il ne reste plus que cinq Ehpad à but lucratif dans tout le pays. Des multinationales considèrent désormais la Norvège comme « politiquement difficile » : une no-go zone.

Le Royaume-Uni a laissé ses maisons de retraite aux fonds d’investissement

Par Juliet Ferguson (Investigate Europe)
Aucune mesure n’est prévue au Royaume-Uni pour améliorer les conditions de vie et de travail dans les maisons de retraite. © Ingeborg Eliassen Aucune mesure n’est prévue au Royaume-Uni pour améliorer les conditions de vie et de travail dans les maisons de retraite. © Ingeborg Eliassen

Le gouvernement britannique a commencé la privatisation des établissements pour personnes âgées dans les années 1980. Aujourd’hui, les sociétés privées tiennent 76 % du secteur. En particulier les fonds d’investissement, prêts à tout pour de généreux rendements.