Europe: Macron ou le chaos?

Démocraties « libérales » contre « illibérales », « progressistes » contre « populistes » : la ligne de partage tracée par Emmanuel Macron pour structurer la politique européenne avant les élections de mai 2019 est trop simpliste pour être pertinente. Mediapart consacre une série d'articles pour démonter cette grille d’analyse qui cherche à masquer les alternatives de fond à l'Europe néolibérale d'aujourd'hui.

Europe: les périls de la rhétorique des blocs de Macron

Par
Emmanuel Macron (à gauche) et Viktor Orbán, le président hongrois, lors du sommet informel de Salzbourg en Autriche, le 20 septembre 2018. © Reuters/Lisi Niesner Emmanuel Macron (à gauche) et Viktor Orbán, le président hongrois, lors du sommet informel de Salzbourg en Autriche, le 20 septembre 2018. © Reuters/Lisi Niesner

Démocraties « libérales » contre régimes « illibéraux », « progressistes » contre « populistes » : la ligne de partage tracée par Emmanuel Macron pour structurer la politique européenne avant les élections de mai 2019 est trop simpliste pour être pertinente. Premier volet d’une série d’articles consacrés à cette grille d’analyse, qui masque les alternatives à l’Europe néolibérale d’aujourd'hui.

La «démocratie illibérale», une notion trompeuse

Par
Fareed Zakaria Fareed Zakaria

Emmanuel Macron est parti en croisade contre les démocraties « illibérales ». D’où vient ce terme, et veut-il vraiment dire quelque chose ? Souvent employé abusivement, il pourrait euphémiser des dérives tout simplement autoritaires, et masquer celles qui gagnent aussi les démocraties dites « libérales ».

Macron vs Orbán: comment les partis cherchent à sortir du piège

Par et
Benoit Hamon et Yanis Varoufakis le 26 avril 2018 à Lisbonne. © Reuters Benoit Hamon et Yanis Varoufakis le 26 avril 2018 à Lisbonne. © Reuters

À huit mois du scrutin européen, les partis politiques français ont bien identifié la nécessité de ne pas se laisser enfermer dans l’alternative « nationalistes » contre « progressistes ». De gauche à droite, on réfléchit aux moyens de s’affranchir de cette rhétorique.

Démocraties libérales: la métamorphose ou la disparition

Par
Le candidat d'extrême droite à la présidentielle brésilienne, à Rio le 7 octobre. © Reuters Le candidat d'extrême droite à la présidentielle brésilienne, à Rio le 7 octobre. © Reuters

Alors que les élections aboutissent à placer en tête des Trump ou des Bolsonaro, et que les échéances européennes paraissent configurées pour un match faussé entre libéraux et illibéraux, peut-on, et si oui faut-il, sauver les démocraties libérales d'elles-mêmes ?

> Europe: Macron ou le chaos?

Entre Macron et Salvini, une vision économique partagée

Par

Au-delà de l’opposition qui se dessine entre un Emmanuel Macron « progressiste » et ses adversaires « nationalistes », l’analyse des actions économiques des deux côtés des Alpes montre une troublante ressemblance.