Macron vs Orbán: comment les partis cherchent à sortir du piège

Par et

À huit mois du scrutin européen, les partis politiques français ont bien identifié la nécessité de ne pas se laisser enfermer dans l’alternative « nationalistes » contre « progressistes ». De gauche à droite, on réfléchit aux moyens de s’affranchir de cette rhétorique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Face au match orchestré par Macron entre « populistes » et « progressistes » pour les prochaines élections européennes, les partis politiques français commencent à élaborer leurs stratégies pour sortir d’une alternative qui tend à les réduire au rôle de figurants.