Habiter un monde qui pue, thriller écologique de l’Ivoirienne Tanella Boni

En un roman philosophique aux faux airs de polar, la philosophe, poètesse et romancière évoque le désastre criminel du « Probo Koala », ce pétrolier qui, une nuit d’août 2006, se délesta de déchets archi-toxiques dans le port d’Abidjan.

Catherine Mazauric (En attendant Nadeau)

22 janvier 2023 à 09h55

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le roman débute par le meurtre par balle de Fabien, un gardien d’immeuble d’une cinquantaine d’années, enchaîne sur le récit des bouleversements et du deuil qui s’ensuivent pour ses proches. À ce premier fil narratif s’en torsade un autre, celui du journal intime de Fabien, découvert au fur et à mesure que sa fille aînée, Férima, en fait une lecture discontinue. Le gardien y a couché, avec des fragments de sa propre histoire et de celles de sa ville et de son pays, ses pensées et interrogations quotidiennes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal