Projet de loi immigration : le patronat gêné aux entournures

Les lobbys économiques se font discrets sur le volet « travail » du sulfureux projet de loi Asile et immigration du gouvernement. Ils ne veulent pas entrer dans des débats où il n’y a que des coups à prendre. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sacré programme ! Alors que la colère sociale monte, que l’inflation est au plus haut et qu’une nouvelle réforme impopulaire des retraites est en préparation, le gouvernement compte faire voter une loi sur l’asile et l’immigration, aux accents des plus réactionnaires, comme nous l’expliquions ici. Les députés ont ainsi débattu mardi 6 décembre, sans voter, des orientations de ce projet de loi porté par le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, et annoncé pour début 2023. Mardi 13 décembre, ce sera au tour du Sénat d’en étudier les contours. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal