Agressions à Pôle emploi : les agents en première ligne à cause des « ratés » du système

Pôle emploi s’apprête à prendre des mesures pour limiter les risques de violence dans ses agences, où les signalements ont bondi depuis 2019. Début 2021, une conseillère a été assassinée à Valence. Un rapport lie en partie les agressions subies par les agents aux « dysfonctionnements » de Pôle emploi en direction des chômeurs.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un plan d’urgence pour réduire les risques d’agression à Pôle emploi. La direction de l’établissement convoque, le 19 décembre prochain, une réunion extraordinaire de son comité social et économique (CSE). Elle présentera des mesures de prévention « permettant d’éviter et de réduire les risques d’agression et les atteintes constatées à la sécurité et à la santé mentale et physique des agents », selon l’ordre du jour que Mediapart a pu consulter.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal