Loi sur le travail: le match retour à l'ombre du 49-3

Par et

Le gouvernement, via la commission des affaires sociales de l'Assemblée, a tenté d'amadouer une nouvelle fois les frondeurs, en lâchant du lest sur le rôle des branches. Pas sûr que cela suffise à éviter un 49-3. L'intersyndicale n'y croit pas davantage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Est-ce un énième tour de passe-passe ou le K.-O. final ? En plus de supprimer quasiment toutes les dispositions prises par le Sénat (voir à ce sujet notre article ici), la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a adopté jeudi une série d’amendements à la loi sur le travail, visant à redonner du pouvoir aux branches. C’était l’une des principales revendications des députés socialistes « frondeurs » lors du premier examen du texte.