Après la Fed, Trump durcit encore le ton face à la Chine

Par

En annonçant jeudi 1er août de nouvelles sanctions tarifaires contre la Chine, Donald Trump cherche à accroître les tensions pour obliger la Réserve fédérale à réduire encore ses taux. La Fed a pourtant baissé ses taux directeurs de 0,25 % mercredi. Mais Donald Trump veut une relance très forte de la création monétaire pour soutenir sa réélection. Au risque de provoquer le chaos.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La riposte n’a pas tardé. Furieux des décisions de la Fed, qu’il juge insuffisantes, Donald Trump a décidé de tout mettre en œuvre pour lui forcer la main, en utilisant un autre sujet : la Chine. Jeudi 1er août, le président américain a annoncé une nouvelle salve de mesures douanières contre les importations chinoises.