Pourquoi les Pays-Bas refusent les «corona-bonds»

Par

Le gouvernement de Mark Rutte, et son ministre des finances Wopke Hoekstra en particulier, sont devenus le symbole de l’égoïsme d’une Union vouée à l’éclatement. Mais le débat aux Pays-Bas est plus complexe qu’il n’y paraît.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une amorce de désescalade ? Wopke Hoekstra a d’abord reconnu un « manque d’empathie », dans un entretien diffusé mardi à la télévision néerlandaise. « Nous n’avons pas fait les choses correctement. Nous avons fait comprendre ce que nous ne voulions pas, mais pas assez clairement ce que nous voulions », a insisté le ministre des finances.