Ce choc énergétique qui vient

Pétrole, gaz, électricité… les prix des énergies en Europe explosent depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les marchés paniquent. Et l’Europe commence à mesurer l’ampleur du piège russe dans lequel elle s’est laissé enfermer. Le choc économique qui s’annonce pourrait être de la même ampleur que celui de 1973.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’espoir était mince. Mais jusqu’au dernier moment Américains et Européens avaient escompté un geste, un léger fléchissement des pays producteurs membres de l’OPEP en soutien à leur politique de sanctions contre la Russie à la suite de l’invasion de l’Ukraine. La réunion du 2 mars a douché leurs attentes : l’OPEP n’a pas bougé.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal