La BCE a réduit ses achats de titres italiens malgré la crise politique

Par
La Banque centrale européenne (BCE) a ralenti en mai ses rachats d'obligations souveraines italiennes alors même que les investisseurs réduisaient leur exposition aux actifs italiens face à la perspective de l'arrivée au pouvoir à Rome d'un gouvernement jugé eurosceptique, montrent les données publiées lundi par la BCE.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a ralenti en mai ses rachats d'obligations souveraines italiennes alors même que les investisseurs réduisaient leur exposition aux actifs italiens face à la perspective de l'arrivée au pouvoir à Rome d'un gouvernement jugé eurosceptique, montrent les données publiées lundi par la BCE.